Message de vacances de Harb: Je ne vois pas mon avenir à Jihlava

Mais la situation a pris un tour relativement inattendu…

Actuellement, la sixième équipe de la Ligue Fortuna slovaque a annoncé lundi sur son site internet que Harby ne compte pas sur Harbby. “A Trnava, ni l’attaquant Haris Harba ni le défenseur Marek Janeček ne continueront. Les deux se terminent en janvier, mais le Spartak sera en mesure de les entraîner plus tôt avec leurs nouvelles troupes “, écrit Spartak.sk.

” Harba a été accueilli à Trnava le 25 janvier. Et jusqu’à présent, je n’ai aucune information sur le fait qu’elle ne sera pas là “, a déclaré Milan Bokša, directeur sportif du FC Vysočina, au MF DNES hier. “Selon l’accord que nous avons avec eux, il devrait y avoir pratiquement tout le mois de janvier. Si non, alors je me dis que 4.Janvier nous rejoindra », a-t-il poursuivi. « Mais la chose que nous devons faire face à Harbou et surtout Trnava. »

Harba après la chute de la plus haute compétition slovaque déplacé en vacances à sa Bosnie natale. Et il a envoyé via Jihlava MF DNES message clair: les hauts plateaux qu’il veut agir. « Avant la fin de la ligue, j’étais à Jihlava, nous avons parlé avec M. Boks. Et puis je lui ai dit que je voudrais rester à Trnava ou trouver un autre club. Parce que je pense à Jihlava avait pas de motivation à jouer, « surpris.

Mais, en comptant sur le fait que le 4 Janvier fera rapport au début de la formation d’hiver. “J’ai un contrat pour un an. Quand je dois rester, je resterai. Mais sinon je voudrais changer de club.Dans Jihlava mon avenir que je vois, « est clair.

Une décision cruciale le conduit à attendre la situation à l’été 2014. Après une brillante saison où à Jihlava a marqué 13 buts et a terminé cinquième meilleur buteur de la ligue, en espérant transfert à un meilleur club.

« Je suis déçu que, à l’époque, je faisais, ne sont pas d’accord sur l’opportunité d’aller tout de suite », regrette. « Je pense que l’occasion était. A l’époque, personne ne m’a dit, mais plus tard, je l’ai appris que certaines offres sont apparues. Et je ne sais pas pourquoi je ne voulais pas aller. «

discours Harbův a mis en colère le propriétaire Frantisek Vaculik FC Vysocina. « Si vous parlez de cette façon, il semble injuste et faux.Premièrement, aucune offre de ce type, qui serait pertinente et devrait être sérieusement traitée, n’était pas sur la table “, se souvient Vaculík. “De plus, c’est une déception personnelle pour moi, parce que je parlais à Haris alors, et je le lui ai dit. Et nous étions d’accord. “Selon MF DNES, à l’époque, Harbu intéressait vraiment deux clubs étrangers. L’un d’Italie, l’autre de Turquie. Le montant du transfert devrait être d’environ 500 mille euros.

“Que vous obtenez un morceau de papier de la Turquie? Sur de telles choses, je tousse », a déclaré Vaculík ouvertement. « Jusqu’à présent, nous avons pas payé de la Turquie hébergement Simonka », a déclaré un hébergement Manisaspor annuel de 2013. «C’est le travail des gestionnaires, les joueurs qui l’ont un fou et essayer de l’obtenir quelque part gratuitement.Mais ce n’est pas un moyen de transcender. ”

Vaculík voit d’autres raisons derrière la performance de Harb. “Haris a fait une bonne saison ici, mais malheureusement il ne l’a pas fait. Malgré le fait que l’entraîneur l’ait gardé longtemps, “rappelle la détresse subséquente de Harb.En 2014-2015, l’ancien canon n’a connu que quatre buts en 28 matchs. “Alors on commence à chercher les causes de l’échec tout autour.”

Pourtant, Vaculík n’empêche pas Harba de retourner à Jihlava en janvier. “S’il / elle est prêt (e), il / elle aura et jouera ici, afin que nous puissions en parler”, a déclaré Vaculík. “S’il a fait ce qu’il a fait dans la même saison, alors j’adorerais avoir un tel joueur ici”, admet Vaculík. “D’un autre côté, je ne veux que des joueurs du club qui veulent être ici. Je ne veux pas que quelqu’un soit forcé de le faire », ajoute-t-il.

Harba est très clair sur son prochain sort. “J’aurais joué dans Jih si seulement je devais le faire. Si je n’avais pas d’autre offre, je resterais. Mais on verra. J’espère trouver quelque chose.Et nous serons tous heureux », souhaite Harba.