Tomáš Hájek, le nouveau chef de la défensive de Pilsen. Pendant ce temps temporairement

“Il ne s’agit pas d’un homme, mais de plus de gens doivent crier”, a déclaré Hájek lui-même lors d’une interview sur le site Internet du club en provenance d’Autriche. “Il y a onze joueurs sur le terrain, d’autres sur le banc et les entraîneurs. Nous essayons de compléter les garçons pour que cela se produise dans toutes les directions », a-t-il poursuivi. Mais il n’a pas hésité à accepter le nouveau rôle.En effet, en l’absence Hubnik avec Limberským qui ont été blessés en Autriche, est soudainement devenu l’un des hommes les plus expérimentés sur la défensive.

Dans le tour de qualification de la Ligue des Champions à Bucarest aussi ne peut pas jouer ou vykartovaný Hejda, gardien Kozáčik est mis à l’écart après la chirurgie genoux Baranek et une blessure à long terme.

« maintenant, il est arrivé de sorte que tous les morts », a déclaré l’agitation de la santé Hajek. «J’ai essayé de mener la défense déjà en Zlin, ne l’oublie pas, » il a rappelé le moment où il a pris la paire de stoperské avec Jakub Jugas, maintenant en été il a été transféré à Slavia Prague.

Avec la progression de Tomas Hajek était après répétition avec Watford (0: 1). un entraîneur satisfait Pavel Vrba

« Thomas a déjà joué pour Zlin quelque chose, ce n’est pas un joueur inexpérimenté.Nous sommes heureux que ce soit si bon qu’il devrait le faire bien “, a-t-il ravi à l’entraîneur Pilsner. “C’est probablement notre meilleur pari à nos évasions. Ose de plus en plus confiant, « dit-il Vrba adresse quart longiligne.

Il a un nouveau rôle dans le problème défensif Pilsen. « D’un vous fait plus en jeu quand plus parler », dit-bouchon élégant de 26 ans avec sa main gauche.

Hajek est bien conscient que son temps est venu maintenant. Par transfert de Zlin à Pilsen était plus au troisième bouchon, une paire éprouvée Hubník – Hejda. Il a sauté dans cinq jeux au printemps pour recueillir 366 minutes.Il était seulement trois fois dans la ligne de base.

Et maintenant, il est celui au milieu de la défense avec beaucoup plus de responsabilités. “Je l’admets, mais je m’en fous,” dit-il calmement. “Je veux aider le club à atteindre notre objectif commun et jouer les Coupes d’Europe à l’automne. En tête de la Ligue des Champions “, at-il ajouté, notant que le match de double à venir avec le FCSB Bucarest (anciennement Steaua) pourrait être la vie pour lui.

” Je suis prêt. C’est peut-être ma première et dernière chance de jouer en Champions League. Vous devez l’apprécier “, il se tient fermement sur ses pieds.Peut-être même parce qu’il réalise le pouvoir de ses adversaires. “Je les ai vus l’année dernière avec Sparte”, se souvient-il alors que les Roumains éliminaient un éternel rival. “Ce sera un adversaire très désagréable, mais il s’agit toujours de ce que vous pouvez vous permettre. Nous devons nous y préparer honnêtement », il n’abandonne pas à l’avance.

Les trois défaites au camp de jeu en Autriche ne devraient pas être ébranlées par Hájek. “Cela ne nous dit pas, nous avons une manchaft très expérimentée”, pense-t-il. “Bien sûr, nous voulions gagner au moins une fois. J’espère, cependant, que le changement dans le jeu était visible. La fatigue disparaît chaque jour, peut-être que ce sera de mieux en mieux. Je crois que cela ira et nous pouvons le faire. Nous avons de la qualité », souhaite-t-il.

Le premier match de la coupe, prévu mardi prochain à partir de 19h30 à Bucarest, sera très bon.La vengeance est jouée le mercredi 2 août à partir de 20h15 à Doosan Arena, tandis que Plzeňský sera le premier match de la ligue. Le samedi 29 juillet, les hôtes de Prague Dukla à 17h00.